La fraise, bonne pour les neurones!

Print Friendly, PDF & Email
La fisétine, un flavonoide présent en grande quantité dans la fraise, préviendrait la maladie d’Alzheimer. La fisétine protégerait donc nos neurones. Mais comment? 
 

Des protéines essentielles au développement du système nerveux, appelées facteurs neurotrophiques, assurent la différentiation, la croissance, la régénération et la survie des neurones. Sans ces facteurs, c’est la mort pour celles-ci! Certains composés naturels agissent de la même manière que ces facteurs neurotrophiques. Un de ces composés, la fisétine, semble être la plus efficace des flavonoides présents dans la fraise pour accomplir certaines tâches attribuées à ces facteurs. Étant anti-oxydante, elle offre une bonne protection contre le stress oxydatif. Elle s’est aussi révélée efficace pour effectuer la différentiation, un procédé de maturation des cellules souches en neurones. Des chercheurs du Salk Institute for Biological Studies à San Diego, en Californie ont publié une étude traitant des propriétés intéressantes de la fisétine. Selon une autre étude (Chicago Healthy Aging Project  ou CHAP),le déclin des facultés mentales s’est atténué de 16.2% chez les femmes âgées ayant consommé plus d’une portion de fraises par mois.

En plus d’améliorer la mémoire à long terme et de protéger nos neurones, la fisétine agiraient également contre le diabète et le cancer. Il est donc avantageux de consommer des fraises le plus souvent possible.

 
Références :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *