Rooibos, un thé rouge?

Print Friendly, PDF & Email

Sans théine et faible en tanins, le rooibos se démarque du thé pour ces raisons. Il n’empêche pas de dormir et n’affecte pas l’assimilation du fer.

Le rooibos, pas vraiment du thé

Le rooibos est appelé thé rouge mais ses feuilles ne proviennent pas du théier. Le rooibos est un petit arbuste, Aspalathus linearis, poussant en Afrique du Sud dans la région du Cap. Comme les feuilles ne proviennent pas du théier, elles ne contiennent donc pas de théine et une infusion ne vous empêchera pas de dormir. Contrairement au thé, il est pauvre en tanins, donc moins amer. Pour cette raison, l’absorption du fer n’est pas affectée. Les tanins, un type de polyphénol, se fixe au fer et forme un complexe insoluble. L’absorption du fer se fait plus difficilement dans l’intestin.

Une légère oxydation, souvent appelée fermentation, des feuilles donne une infusion brun-rouge. Toutefois, l’oxydation lui fait perdre une partie de sa capacité antioxydante. Le rooibos vert non-oxydé contient plus d’antioxydants que le rouge. Le principal antioxydant est l’aspalathine qui est retrouvé seulement dans le rooibos vert. La couleur brun-rouge du rooibos résulte de la dégradation de l’aspalathine par oxydation. Le goût du rooibos vert est différent puisqu’il est moins sucré ou fruité. En fait, il ressemble à celui du thé vert. Cependant, le rooibos est faible en vitamines et oligo-éléments. En épicerie, il est vendu comme tisane. Il soulagerait les troubles digestifs et du sommeil.

Le thé rouge, un thé oxydé 

Du thé issu du théier Camellia sinensis, il y en a 6 couleurs selon le degré d’oxydation des feuilles. Il y a les thés blanc, vert, jaune, rouge, bleu-vert et noir. Contrairement au rooibos, ceux-ci contiennent de la théine. Mentionnons que la théine et la caféine, c’est la même molécule. Découverte par deux chercheurs différents dont l’un travaillant sur le café et l’autre sur le thé, elle fut donc nommée différemment. La théine représente 3-4 % de matière sèche du thé.

Le thé rouge est un thé oxydé. L’oxydation, visible par le changement de couleur, correspond à la transformation d’un type de polyphénol appelé flavanols en molécules plus grosses, les théaflavines et les théarubigines. Toute une gamme de réactions chimiques s’ajoute à l’oxydation pour procurer au thé un goût caractéristique.

Peu importe ce que déciderez de boire, les deux présentent des avantages. Cependant, le thé renferme plus d’antioxydants que le rooibos. Pour ne pas affecter l’absorption du fer, vous pouvez le prendre après les repas.

Références:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11170567?dopt=Abstract
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16366725?dopt=AbstractPlus
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14640601?dopt=Abstract
http://soignez-vous.com/2004/12/01/le-rooibos-tea-des-antioxydants-plein-la-tasse/
http://www.bioportfolio.com/resources/pmarticle/324883/Chemistry-Of-Color-Formation-During-Rooibos-Fermentation.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *