Le bleuet sauvage, plus nutritif que le bleuet cultivé

Print Friendly, PDF & Email

Modifié le: 5 mars 2021

Les bleuets, comme la plupart des petits fruits, constituent la meilleure source de composés bioactifs, c’est-à-dire des composés qui ont la capacité de produire un effet sur la santé. Les propriétés antioxydantes élevées des bleuets (et autres petits fruits) entraînent de nombreux bénéfices pour la santé. Ils réduisent les risques de nombreux cancers, préviennent l’inflammation et les maladies cardiovasculaires. Deux variétés de bleuet sont retrouvées dans nos épiceries: naturel et cultivé. Il semblerait que la variété naturelle ou sauvage serait la plus nutritive. La variété bio serait à privilégier si vous voulez un produit sans pesticides.

Valeur nutritive des 2 espèces de bleuet

Le bleuet contient 85 % d’eau. Sa haute concentration en flavonoïdes, et particulièrement en anthocyanes qui lui donne sa couleur bleue, lui confère un grand pouvoir antioxydant. C’est également une bonne source de vitamines C et E. Ils sont hypocaloriques, riches en fibre et en nutriments. D’après des analyses effectuées par la USDA en 2010, les bleuets sauvages sont 2 fois plus riches en composés antioxydants que ceux de l’espèce cultivée.

Selon le Fichier canadien sur les éléments nutritifs, voici la liste de quelques valeurs nutritives pour 125 ml ou ½ tasse de bleuet:

ÉLÉMENT NUTRITIFBLEUET SAUVAGEBLEUET CULTIVÉ
 Eau (g)65.0364.61
 Glucides (g)9.3611.10
 Protéines (g)0.930.57
 Lipides totaux (g)0.580.25
 Énergie (kCal)4644
 AUTRES GLUCIDES
 Fibres alimentaires totales (g)2.02.0
 Sucres totaux (g)4.917.63
 MINÉRAUX
 Calcium (mg)105
 Phosphore (mg)229
 Potassium (mg)5759
 VITAMINES
 Bêta-carotène (μg)5225
 Vitamine C (mg)13.97.4
 α-Tocophérol-forme la plus active de la vitamine E (mg)1.290.44

Pour voir le tableau complet, consultez Aliments et nutrition de Santé Canada

Voici quelques effets intéressants reliés à la consommation de bleuets :

  • Réduit le taux de cholestérol dans le sang
  • Contribue à une bonne santé cardiaque
  • Constitue un agent anti-inflammatoire
  • Améliore la mémoire
  • Réduit les risques de cancer

Bleuet sauvage (nain) vs bleuet en corymbe (géant) 

Petit fruit faisant partie de la famille des Éricacées, le bleuet sauvage pousse surtout au Canada qui est le plus gros producteur au monde de ce petit fruit. Le bleuet sauvage ou Vaccinium angustifolium est un arbuste nain d’environ 30 cm poussant dans l’est de l’Amérique du Nord. Quant au bleuet en corymbe cultivé ou Vaccinium corymbosum, il est plus tolérant à la chaleur et le plant peut atteindre jusqu’à 8 pieds. Les fruits sont plus gros et plus abondants. Toutefois, la saveur est moins prononcée que pour le bleuet sauvage. La variété cultivée (en corymbe) est celle que l’on retrouve le plus souvent sur les tablettes des nos épiceries. Quant au bleuet sauvage, celui-ci est disponible de juillet à septembre.

Des pesticides pour les bleuets sauvages 

Comme la plupart des producteurs utilisent des pesticides, les bleuets cultivés (en corymbe) et sauvages doivent être très bien lavés avant d’être consommés. Si vous recherchez un produit sans pesticides, vous pouvez toujours acheter des bleuets biologiques. Au Québec, les producteurs de bleuets sauvages utilisent notamment l’hexazinone, un herbicide, pour l’aménagement et l’entretien des bleuetières. En consultant le Guide de sélection des herbicides , vous verrez qu’il existe toute une panoplie de pesticides que les producteurs peuvent utiliser. Les bleuets sont en 17 e place dans la liste des fruits et légumes contenant le plus de pesticides selon EWG’s 2019 Shopper’s Guide to Pesticides in Produce . D’ailleurs, selon le site What’s on my food?, des analyses effectuées par la USDA  en 2008 a permis d’identifier 52 résidus de pesticides différents de toxicité variée sur les bleuets. Selon le Pesticide Data Program de 2014,  77% des 688 échantillons de bleuets cultivés analysés contenaient des pesticides. Certains échantillons de bleuets contenaient jusqu’à 11 pesticides.

Vous pouvez consommer des bleuets sauvages toute l’année en achetant ceux qui sont surgelés. Choisissez les emballages portant l’inscription « bleuets sauvages ». Pour obtenir des bleuets sauvages en saison sans pesticides, vous pouvez toujours aller les cueillir vous-mêmes dans la nature.

Référence:

Interspecific variation in anthocyanins, phenolics, and antioxidant capacity among genotypes of highbush and lowbush blueberries (Vaccinium section cyanococcus spp.).

Bioactive Compounds and Antioxidant Activity in Different Types of Berries.

Highbush Blueberries vs Lowbush.

Guide de sélection des herbicides

What’s on my food?

Pesticide Data Program de 2014

Mangez Québec

Comparison of Antioxidant Properties of Wild Blueberries (Vaccinium arctostaphylos L. and Vaccinium myrtillus L.) with Cultivated Blueberry Varieties (Vaccinium corymbosum L.) in Artvin Region of Turkey

USDA Database for the Oxygen Radical Absorbance Capacity (ORAC) of SelectedFoods, Release 2

3 avis sur “Le bleuet sauvage, plus nutritif que le bleuet cultivé

  • 5 mars 2021 à 11:18 am
    Permalink

    Article intéressant, merci. Qques remarques : la notion de « sauvage » et « cultivé » est confuse, du fait des noms communs de ces plantes. Vous comparez l’espèce bleuet sauvage à l’espèce bleuet cultivé, puis vous nous parlez de bleuet sauvage cultivé donc à risque pesticides. Il y a de quoi s’embrouiller.
    De plus, il est difficile de dire si les différences de nutriments proviennent du fait que ce sont deux espèces différentes, ou du fait de l’influence de la culture dans la pete de nutriments (qui est une observation récurrente pour une même espèce entre la version sauvage et la version cultivée.
    Enfin, la cueillette sauvage n’est pas exempte de risques de contamination et doit faire l’objet d’une grande prudence.
    Bien cordialement

    Répondre
    • 5 mars 2021 à 1:38 pm
      Permalink

      Merci pour le commentaire. Le bleuet sauvage qui pousse au ras du sol et le bleuet en corymbe qui se développe sous la forme d’un arbuste sont 2 espèces de bleuets valorisées au Québec. Le bleuet sauvage est récolté principalement sur deux types de terrains : les forêts ayant subi une coupe ou un incendie récent et les bleuetières aménagées. C’est pourquoi il est dit « cultivé ». Le plant de bleuet se multiplie principalement par l’avancement de ses rhizomes. L’herbicide utilisé sert à l’entretien des bleuetières sauvages. Le contrôle des mauvaises herbes permet de faciliter la récolte et augmenter le rendement de production. Pour en savoir plus, consultez ceci: Monographie de l’industrie du bleuet sauvage au Québec

      Répondre
  • 9 avril 2020 à 4:09 pm
    Permalink

    Bonjour, je trouve cette article très instructif et personnellement je le conseille. Qui pouvait penser que de si petites baies pouvez avoir autant de bien-faits. Personnellement j’ai adopté une nouvelle méthode qui m’a bien aidé je la partage en espérant que cela peut en aider d’autres. https//bit.ly/34q7G5i.

    Bonne journée et que tout le monde se porte en bonne santé !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *